Traitement du syndrome d’apnées obstructives (SAOS) par orthèse d’avancée mandibulaire (OAM)

Dernière mise à jour : 21 juin

Qu’est-ce que l’apnée obstructive du sommeil ?


Il s’agit d’un trouble du sommeil dû à une diminution du débit respiratoire ou à des pauses respiratoires lors du sommeil, qui, bien que ne durant généralement que quelques secondes, entrainent une basse d’oxygénation du sang. Bien que la personne touchée n’en ait pas toujours conscience, cela provoque des micro-réveils de quelques secondes. Médicalement parlant, l’apnée du sommeil provient de la fermeture partielle/complète des voies supérieures respiratoires au cours du sommeil.

La proportion de personnes adultes atteintes d’apnée du sommeil est de 2 à 9%. Les hommes sont jusqu’à 4 fois plus touchés que les femmes. Quant aux personnes en situation d’obésité, leur prévalence est 7 fois plus fréquente que chez le reste de la population. Form'ed propose une formation destinée aux chirurgiens dentistes leur permettant de découvrir une méthode de traitement de ce syndrome.


L’apnée obstructive du sommeil, quels symptômes ?


Il existe divers symptômes d’apnée du sommeil, mais tous ne lui sont pas propre. Au cours de la nuit nous pouvons remarquer des ronflements, de l’agitation, des réveils réguliers etc. Au réveil il est possible de subir des douleurs inhabituelles au niveau des tempes, généralement d’un seul côté de la tête (céphalées matinales). Dans la journée, le sujet peut se montrer somnolant.


Traitement


Il n’existe à ce jour aucun traitement médicamenteux permettant de soigner l’apnée du sommeil. En revanche, divers autres choix peuvent être proposés aux personnes touchées :


- Le traitement le plus radical passe par de la chirurgie. Il est généralement indiqué pour les sujets sur qui les autres solutions n’ont rien donné. Cependant, les résultats de ces opérations ne sont pas probants, et les apnées tendent à réapparaitre quelques temps après la chirurgie.


- Le traitement médicamenteux. Bien que les médicaments ne permettent pas de stopper les apnées du sommeil, ils peuvent tout de même, dans certains cas aider, à les réduire. C’est notamment le cas chez les sujets atteints de reflux gastro-œsophagien ainsi que chez ceux dont les apnées sont dues à une rhinite allergique.


- Le traitement par ventilation à pression positive continue. Il s’agit du traitement le plus fréquent. Le sujet porte un masque au cours des nuits. Bien que dérangeant les premières fois, ce traitement est efficace et montre une diminution des symptômes, ce qui entraine une amélioration de la qualité de vie du patient, dès 4 à 6 semaines.


- Le dernier traitement existant prend la forme d’un appareil buccal nommé orthèse d’avancée mandibulaire. Cet appareil a pour rôle de maintenir la mâchoire inférieure de l’individu en position avancée, permettant le passage de l’air au niveau du pharynx. Cela a pour effet de diminuer voire d’éliminer le phénomène d’obstruction.


L’orthèse d’avancée mandibulaire



Dans le cas du traitement du SAOS via une orthèse d’avancée mandibulaire, la prescription du traitement nécessite la collaboration entre un spécialiste du sommeil (diagnostic, traitement, suivi) et un praticien ayant des connaissances à la fois sur le sommeil et sur l’appareil manducateur (examen dentaire, prise d’empreintes, ajustement et réglages). Tout praticien désirant obtenir la prise en charge de la pose d’OAM auprès de l’Assurance Maladie doit obligatoirement avoir suivi une journée de formation spécifique à cet acte en plus de sa formation initiale (JO du 28/09/2016).


Vous ne savez pas où trouver ce type de formation ? Form'ed vous en propose une, d'une durée de 7 heures. Notre organisme met deux dates à votre disposition : le 17 mars 2022, le 06 octobre 2022 (formation complète) et le 01 décembre 2022.